EPN 'Breakfast Talks' avec le dr. Altay Manço. Les étudiants d’originesculturelles diverses dans le système éducatif belge.

Le dimanche 25 octobre, le docteur Altay Manço a fait part de ses observations et ses expériences sur le thème "les étudiants d'origines culturelles diverses dans le système éducatif belge".

Il est un fait généralement admis que l'adaptation et la contribution à la société dans les domaines sociaux et économiques ne sont possibles que par le moyen d'une éducation de bonne qualité. Et pourtant, en Belgique, un pays où les principes de l'égalité des chances, de la liberté d'expression et de la justice sociale sont garantis, on se pose tout de même la question si les étudiants d’origines culturelles différentes reçoivent une éducation de qualité et arrivent à réussir leur parcours scolaire.

La Belgique est un melting pot multiculturel avec 25% de la population totale composée d’allochtones et de leurs descendants. D’où l’importance de l’intégration et de l’égalité des chances à l’école.

Le docteur Altay Manço, un académicien dont les recherches se portent principalement sur la migration turque, les adaptations socioculturelles et psychologiques ainsi que sur la psychologie de la migration, a exposé une présentation traitant de ces questions lors de la 29ème édition des « Breakfast Talks ». Il a souligné que l’adaptation et la contribution à la société et à l’économie ne sont possibles que par le biais d’un enseignement de qualité. Toutefois, il faudrait procéder à certaines améliorations dans le système éducatif belge afin de pouvoir mieux intégrer des personnes d’origine non belge à la société. Les statistiques nous montrent que 90% de la population turque de Belgique détiennent un diplôme de secondaire ; mais que seulement 60% parmi ceux-ci peuvent écrire une lettre en français ou néerlandais. ‘Cela jette un doute sur la fiabilité et la qualité de l’enseignement qu’ils ont reçu’ ajoute Manço.

Les pays européens où le pourcentage de diplômés de l’enseignement professionnel est plus élevé que la moyenne ont un taux de chômage plus élevé. La Belgique fait malheureusement partie de ces pays où les diplômes ne constituent pas des moyens de mesure efficaces pour la réussite rajoute l’académicien. Il est primordial de répartir les élèves défavorisés d’une manière homogène dans les écoles. Les Etats-Unis et le Canada se placent en tête de liste dans cette catégorie tandis que la Belgique et la France sont les mauvais élèves.

Et la principale différence entre les deux groupes de pays demeure leur approche de la question de la migration. D’après Manço, la Belgique et la France ont manqué l’occasion d’admettre qu’ils étaient des pays d’accueil. La présentation a pris fin avec les questions et remarques du public.


A propos d'EPN

European Professionals Network (EPN) est une association établie à Bruxelles fondée en 2009. La mission d'EPN est d'encourager les compétences des professionnels afin que ces derniers puissent mieux faire face aux défis dans l' environnement de travail actuel hautement concurrentiel et exigeant. La plateforme vise plus large dans cette contribution et encourage ses membres à s'investir dans des projets sociaux. EPN est une association membre de Fedactio. 

/

Contact Our Bruxelles' Center

Rue des Palais 27, 1030 Schaerbeek, Belgique
Lun - Vend (9:00 - 17:00)

Blijf op de hoogte!

© Fedactio. Tous droits réservés. Déclaration de confidentialité