Karen Maas: 'Les objectifs de l'IFLC correspondent exactement à mesambitions pour le monde et l'humanité.'

Karen Maas est une passionnée du Festival International de Langue et de la Culture (IFLC). Elle combine son poste de direction à la Fondation Pars Cipere avec son travail de bénévole pour l'IFLC. Elle s'est déjà déplacée à Ankara (Turquie) pendant une semaine en 2013 et cette année, elle a été en Afrique du Sud dans le cadre de ce projet. Elle a également présenté la performance spéciale qui a eu lieu au Parlement européen, à Bruxelles.

Karen Maas, 44 ans et née dans la région Brabant des Pays Bas vit actuellement toujours là-bas. Elle travaille depuis 2014  à la tête de la fondation Pars Cipere qui se chage de la réintégration des gens démunis qui ne sont pas pris en charge par l’état.

Volontariat pour l’IFLC
En 2013, Karen accompagne deux enfants aux Olympiades de turc à Ankara. Une expérience inoubliable pour elle: “ce qui  commence avec l'intérêt pour la musique et la danse, se termine par des amitiés fondées sur des valeurs universelles.Ce que j’ai eu l’occasion de mieux expérimenter cette année en Afrique du Sud et à Bruxelles”. Se focalisant sur les amitiés nouées des élèves qu’elle accompagnait pendant le concours en 2013, cette année elle s’est intéressée et s’est occupée de tous les enfants.

Pour quelle raison avez-vous choisi ce projet?
“J’étais bénévole pour l’association ‘Kennisplein’ et c’est là que j’ai connu l’IFLC. Ma première expérience à Ankara en 2013 m'a changé de façon permanente. Depuis toujours, j’ai travaillé pour l'égalité des droits et des chances sans distinction de race, de religion, de sexe et d'origine ethnique. Les objectifs de l’IFLC correspondent exactement mes ambitions pour le monde et l'humanité. A côté de ça, je suis une passionnée du théâtre, de la chanson, la danse et l'art.Ce n’était donc pas un choix de travailler pour l’IFLC mais une vocation” dit Karen. Elle y répond volontier.

Allons-nous vous revoir l'année prochaine en tant que bénévole de l’ IFLC?
Biensur, j’aimerai même en faire plus. Si j’ai l’occasion de voyager l’an prochain dans plusieurs pays, je voudrais écrire deux livres sur ce projet : l’un pour les jeunes sous forme d'histoire et l’autre reprenant les expériences et les  valeurs.

Que conseillez-vous aux autres bénévoles?
“Le bénévolat est un engagement. Recherchez une organisation dont les objectifs vous correspondent. Réfléchissez à la contribution que vous voulez faire et pas aux attentes. C’est un enrichissement mutuel” dit Karen.



/

Contact Our Bruxelles' Center

Rue des Palais 27, 1030 Schaerbeek, Belgique
Lun - Vend (9:00 - 17:00)

Blijf op de hoogte!

© Fedactio. Tous droits réservés. Déclaration de confidentialité